Bruxelles (13/12) : Appel à la mobilisation Euro-Africaine pour la Justice Migratoire

7 septembre 2017

Le CNCD et ses organisations partenaires de campagne, dont Solidarité Mondiale, font appel à la MOBILISATION large pour la Justice Migratoire en vous donnant rendez-vous, le 13 décembre 2017 aux pieds de la Commission Européenne et du Conseil Européen où sera installé un camp de migrants pour dénoncer les injustices autour des migrations.

Ni repli sur soi, ni mondialisation débridée : Justice Migratoire, Justice Sociale !
Soyons nombreux...

Une mobilisation Euro-Africaine le 13 décembre 2017

Dans le cadre d’une campagne belge pour la Justice Migratoire


Depuis début 2017, une coalition d’ONG, de syndicats et d’associations diverses dont certaines issues des diasporas ont lancé une campagne en Belgique pour la Justice Migratoire.

A la veille du Conseil Européen du 13 décembre 2017 qui clôture l’année 2017, l’UE persiste jusqu’à ce jour dans le déni et la fuite de ses responsabilités, alors que le renforcement du modèle d’externalisation via la négociation de pactes migratoires (sur le modèle de l’accord UE-Turquie), l’échec du plan de relocalisation des demandeurs d’asile depuis la Grèce et l’Italie, ainsi que l’incapacité à réformer la directive sur le détachement des travailleurs empêchent l’adoption de solutions concrètes.

Face à cette tragédie humaine, des milliers de citoyens s’engagent auprès des migrants et refusent de fouler au pied les valeurs de solidarité et d’humanité : comités de soutien, accueil des migrants, aide humanitaire… la solidarité est palpable. Loin d’être une fatalité, le repli sur soi peut être combattu par des propositions positives autour de la Justice Migratoire qui allie la mise en place de voies sures et légales de migrations et le refus de la mondialisation débridée qui favorise le dumping social dont la majorité des travailleurs sont les perdants.

Entre la double impasse du repli sur soi et d’une mondialisation débridée, des solutions existent :

  • Garantir des voies sûres et légales de migration fondées sur des critères clairs et équitables.
  • Mobiliser les moyens nécessaires pour atteindre les Objectifs de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030 et éradiquer les inégalités mondiales et la pauvreté.
  • Réformer la directive européenne sur le détachement des travailleurs pour garantir le principe « à travail égal, salaire égal ».

C’est au Conseil Européen que les décisions migratoires sont prises : c’est là que nous serons ! Nous voulons construire une mobilisation large, euro-africaine, en installant aux pieds de la Commission Européenne et du Conseil Européen un immense camp de migrants (hotspot) pour dénoncer ce qui se passe à nos portes, refuser l’alternative entre le repli sur soi et la mondialisation débridée et exiger la justice migratoire.

La Justice Migratoire se veut un mot d’ordre fédérateur qui veut remédier aux injustices migratoires en proposant de :

  • Lutter contre les inégalités pour que toute personne puisse vivre décemment là où elle souhaite vivre.
  • Mettre en place des voies d’accès sûres et légales au sol européen et mettre fin aux violences aux frontières.
  • Instaurer l’égalité de droits afin de mettre fin au dumping social.
  • Déconstruire les préjugés et construire un discours objectif et constructif sur les migrants.

Pour plus d’infos...