Cambodge : Une loi désastreuse pour les syndicats en préparation

Cambodge : Une loi désastreuse pour les syndicats en préparation

4 avril 2016

Le gouvernement cambodgien s’apprête à introduire ce 4 avril 2016 une nouvelle loi syndicale qui se moque de la liberté d’association et du droit à la négociation collective, ce qui est tout à fait contraire aux normes de l’Organisation Internationale du Travail. Cette loi signifierait tout simplement la fin des syndicats indépendants dans le pays tels que la CLC, notre partenaire syndical au Cambodge. Nous y avons réagi.

La CSC et Solidarité Mondiale ont envoyé une lettre ouverte aux marques de vêtements à l’initiative du réseau international Clean Clothes Campaign pour apporter leur soutien public et ferme à la liberté d’association et aux syndicats indépendants locaux. Nous y appelons les marques comme H&M, Inditex, C&A, Levi Strauss, Marks & Spencer, Tchibo, Primark et autres à diffuser largement un communiqué commun indiquant leur soutien à un projet de loi qui respecte entièrement les conventions OIT 87 et 98 comme condition pour s’y approvisionner encore dans le futur. Un tel positionnement de ces géants de la mode mettrait une pression réelle sur le gouvernement cambodgien, l’obligeant à respecter les normes fondamentales du travail (OIT).

Update 4 avril : après la lettre ouverte de la Clean Clothes Campaign et plus de 40 autres organisations, Tchibo et H&M se sont positionnés officiellement en faveur d’une loi qui respecte la liberté syndicale et le droit à la négociation collective. Espérons que suivront Levi’s, C&A et Inditex !

©photo Sofie Hendrickx

Sur la même thématique

Ce qui se passe dans ce pays

1 | 2