Cambodge : action en ligne pour soutenir les travailleuses de l'habillement !

Cambodge : action en ligne pour soutenir les travailleuses de l’habillement !

25 novembre 2015

Un salaire de 164€, est-ce trop demander ? Ce 20 novembre 2015, des milliers de travailleurs et de travailleuses de l’habillement au Cambodge ont participé à une grève du zèle en s’affichant avec un sticker #WeNeed177. Ils revendiquent un salaire minimum de 177 US$ (164€). Ensemble, faisons pression avec eux sur les principaux clients de l’industrie de l’habillement au Cambodge dont H&M, Zara, C&A ou Levi Strauss !

En octobre 2015, le Conseil consultatif du travail du Cambodge (LAC) composé de 28 représentants du gouvernement, des syndicats et des employeurs, a décidé d’augmenter le salaire minimum dans la confection de seulement 12 US$ pour atteindre un salaire mensuel minimum de 140 US$ en 2016 (en savoir plus ici).
Pour Ath Thorn, président du syndicat C.CAWDU, partenaire de Solidarité Mondiale au Cambodge : " Cette augmentation de 12 $ ne reflète pas les véritables besoins fondamentaux des travailleurs C’est inacceptable !" (copyright photo : © H. Stilwell)

Les organisations syndicales ont dès lors demandé de négocier des avantages sociaux. Mais leur demande est restée lettre morte à ce jour.

Aux marques d’agir !

En 2014, certaines d’entre elle, dont H&M, C&A, Zara et Levi Strauss, ont promis d’ajuster le prix payé aux fournisseurs pour permettre une augmentation du salaire minimum afin de mieux répondre aux besoins fondamentaux des travailleurs.

Aujourd’hui, les enseignes doivent tenir leurs promesses. Nous appelons donc H&M, Zara, C&A et Levi Strauss à assumer son leadership et à prendre des mesures concrètes pour garantir le paiement d’un salaire vital aux travailleurs de leurs filières d’approvisionnement au Cambodge en négociant directement avec les syndicats cambodgiens le paiement d’un salaire minimum de 177 US$.

Ensemble, appelons C&A, H&M, Zara et Levi’s à s’engager pour un salaire vital pour les travailleuses et travailleurs de l’habillement au Cambodge.


> Par email, via le module d’action urgente d’achACT

> Via Facebook

  • Sur la page de C&A, en français : « C&A, est-ce trop de demander un salaire mensuel de 164€ pour les travailleurs de l’habillement au Cambodge ? Ceux et celles qui fabriquent mes vêtements doivent pouvoir vivre dignement grâce à leur salaire. Je ne doute pas que C&A prendra les mesures nécessaires.  »
  • Sur la page de H&M, en anglais : « H&M, is 177$ for Cambodian garment workers really too much to ask for ? I support the 177$ minimum wage demand and sincerely hope that H&M will take up its responsibility ».
  • Sur la page de Zara, en anglais : "Zara, is 177$ for Cambodian garment workers really too much to ask for ? I support the 177$ minimum wage demand and sincerely hope that Zara will take up its responsibility"
  • Sur la page de Levi’s, en anglais : «  Levi’s, is 177$ for Cambodian garment workers really too much to ask for ? I support the 177$ minimum wage demand and sincerely hope that Levi’s will take up its responsibility »

> Via Twitter : avec le hashtag #weneed177 en visant les marques @hm @ZARA @ca_europe @LEVIS

Par exemple avec ce tweet : “Standing in solidarity with Cambodian workers today who make our clothes. They need $177 a month. @hm @ca_europe @levis #weneed177

> En utilisant la bannière ci-dessous, sur votre compte Facebook ou Twitter :

Sur la même thématique

Du haut de ses 100 ans, l'OIT prépare l'avenir

Du haut de ses 100 ans, l’OIT prépare l’avenir

Genève, 21 janvier 2019
C’est aujourd’hui qu’avait lieu le lancement officiel de la fête du centenaire de l’Organisation internationale du Travail (OIT), avec la présentation du rapport final de la (...)

STOP ISDS ! Signez la pétition !

STOP ISDS ! Signez la pétition !

Droits pour les peuples, des règles pour les multinationales
Les accords de commerce et d’investissement confèrent aujourd’hui aux entreprises multinationales des droits exorbitants et leur donnent (...)

Ce qui se passe dans ce pays

1 | 2