"Du droit à la santé au développement intégral de communautés au Bangladesh" (2012)

"Du droit à la santé au développement intégral de communautés au Bangladesh" (2012)

8 décembre 2014

A l’occasion des 40 ans de notre partenaire , l’organisation de santé GK au Bangladesh (2011), Solidarité Mondiale a publié une brochure thématique (en anglais) décrivant le travail remarquable de cette organisation auprès des plus pauvres, à différents niveaux. Le maître mot chez GK : la participation de la population, comme acteur principal de la santé. Un modèle qui devient une référence au niveau mondial.

A l’occasion des 40 ans de GK en 2011, Solidarité Mondiale a édité (en anglais) une brochure sur le travail remarquable de cette organisation : "from the right to health to integral community development in Bangladesh""

Gonoshasthaya Kendra (G.K) signifie : “la médecine pour le peuple” ! GK est une ONG fondée en 1972 après la guerre d’indépendance par des médecins progressistes. L’ONG apporte des soins de santé à la population pauvre grâce à des petits centres de santé, mis en place par des locaux, dans les régions rurales très délaissées par le pouvoir central, ainsi que des centres de formation pour le personnel paramédical constitué essentiellement des femmes du monde populaire.
Ils portent un intérêt particulier aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées.Par exemple, ils ont un programme spécial dans lequel ils suivent les jeunes mères et leurs enfants pendant les 5 premières années. En effet, la mortalité infantile est énorme au Bangladesh, et grâce à cette initiative, elle a fortement diminué. Au total, GK atteint plus d’un million de personnes par an, grâce à un réseau de 39 centres de santé et 7 hôpitaux.

Leur maître mot : la participation de la population, comme acteur principal de la santé. C’est un modèle qui devient une référence au niveau mondial grâce à une Charte populaire de la santé élaborée en 2000. Cette charte joue un rôle essentiel dans la campagne de Solidarité Mondiale.
GK organise également des activités afin d’aider les gens à obtenir un revenu, comme une boulangerie ou un atelier de couture. Ils proposent également des petits prêts.
Enfin, G.K mène de larges campagnes d’éducation à la santé via les enfants.

PhotoDans la capitale, Dacca, GK a créé son propre hôpital où il organise les stages des futurs travailleurs locaux de la santé. GK gère aussi une entreprise qui fabrique des médicaments génériques, moins chers que les médicaments qui viennent de l’étranger. GK a aussi introduit les prémices de l’assurance maladie au Bangladesh et, par son travail de lobbying, détermine les politiques de santé du pays.