Du pays noir à celui des mille collines

Du pays noir à celui des mille collines

11 septembre 2013

Le 13 août 2013, neuf voyageurs s’envolaient vers le Rwanda. Actifs pour la plupart dans la région de Charleroi, ils partaient à la découverte de l’action des partenaires rwandais de Solidarité Mondiale et des conditions de vie et de travail de ces organisations. Impressions.

Ce voyage s’inscrivait d’abord dans le cadre du partenariat qui lie depuis plus de 6 ans la CSC de Charleroi-Thuin, la régionale de la centrale Bâtiments-Industrie-Energie et le Congrès du Travail et de la Fraternité (COTRAF), principale centrale syndicale rwandaise. Le blog de notre site vous a présenté (et recense toujours pour les distraits ou les vacanciers) des instantanés et des échos des aventures et découvertes du groupe.

Le temps et l’énergie nous ont manqué pour décrire bien d’autres temps forts de ce séjour et des rencontres qui l’ont émaillé. L’espoir n’est pas perdu. A suivre…
Que retenir de cette expérience ? L’évaluation des participants est le meilleur indicateur de l’intérêt et de la réussite du voyage. Difficile également de tout restituer dans ces quelques lignes. En vrac, nos voyageurs ont été touchés par la chaleur de l’accueil que nous avons reçu partout où nous nous sommes déplacés. Ils ont été impressionnés par l’engagement, en particulier. Ils ont été frappés par l’énergie que mettent les femmes pour porter et faire aboutir leurs projets de développement (qu’ils soient d’élevage ou de formation professionnelle). De la même manière, le dénuement des infrastructures scolaires semble ne jamais entamer l’enthousiasme des enfants et des jeunes dans leur volonté d’apprendre. Pas un jour ne s’est passé sans que l’un ou l’autre membre du groupe ne soit abordé, dans un bus ou sur une place, par un jeune pour lui demander un soutien pour financer la fin de ses études.

La complexité du contexte politique n’a pas échappé non plus au groupe qui repart avec plus de questions que de réponses, notamment sur la place des femmes dans la vie sociale, ou sur les meilleures voies de transition vers la démocratie. Tous ont apprécié de découvrir d’autres réalités que celles de l’organisation syndicale, car elles ont permis de toucher des dimensions aussi diverses que la vie rurale et le monde paysan, le sport et ses installations, la formation et l’insertion professionnelles, le tourisme solidaire…

Des pages restent encore à écrire. Et principalement celles de la sensibilisation au retour et des suites que chacun pourra et voudra apporter à cette riche expérience. Le groupe se retrouve à la mi-octobre pour évaluer et envisager les perspectives.
Au risque de paraphraser deux des tubes de l’été d’un Belgo-Rwandais qui fait le buzz, si beaucoup de jeunes Rwandais s’écrient toujours « Papa, où t’es ? », le groupe a vécu un séjour « formidable ».

Diaporama

Sur la même thématique

Stop TTIP/CETA : on se mobilise !

Stop TTIP/CETA : on se mobilise !

Les traités transatlantiques soulèvent une contestation de plus en plus largement partagée. La Campagne belge ’STOP TTIP & CETA’ poussera la Belgique, ses représentants à l’UE et ses gouvernements (...)

Ce qui se passe dans ce pays