Un nouveau président belge à la tête de l'Organisation Internationale du Travail : Luc Cortebeeck

Un nouveau président belge à la tête de l’Organisation Internationale du Travail : Luc Cortebeeck

12 juillet 2017

GENÈVE – Luc Cortebeeck, ancien Président de la CSC et de Solidarité Mondiale, a été élu Président de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), pour un mandat d’une année. Une belle reconnaissance de ses compétences et de son travail accompli au niveau international depuis des années.

A ce titre, Luc Cortebeeck présidera notamment le conseil d’administration de l’OIT. Ce n’est que la quatrième fois dans la longue histoire de l’OIT, fondée en 1919, que le président n’est pas issu des cercles gouvernementaux. Lors de cette élection, Luc Cortebeeck a reçu le soutien du groupe des travailleurs (qu’il a présidé ces six dernières années), du groupe des employeurs et du groupe des gouvernements au sein de l’OIT.

Notre Secrétaire Général, André Kiekens, a également salué cette belle reconnaissance en déclarant : "L’élection de Luc comme président de l’OIT est un véritable signe d’appréciation des valeurs d’une personne qui cherche toujours la consultation et le compromis. C’est aussi un pas de plus vers l’internationalisation du Mouvement Ouvrier Chrétien". "Aujourd’hui, nous ne félicitons pas seulement Luc pour ce nouvel engagement, nous le remercions aussi chaleureusement d’avoir contribué à assurer que Solidarité Mondiale (WSM) et son réseau d’acteurs aient une place dans le travail de l’OIT." . "Nous espérons de tout cœur que cette belle collaboration avec lui se poursuive dans l’avenir", conclu-t-il.

Voici deux articles complémentaires à lire sur le sujet :

Bonne route, Cher Luc.

Sur la même thématique

Enfin une protection sociale pour tous au Népal !

Enfin une protection sociale pour tous au Népal !

Au Népal, un projet de loi historique a été approuvé la semaine dernière accordant une protection sociale à tou(te)s les travailleurs et travailleuses du pays. Pendant plus de 18 ans les syndicats (...)

Ce qui se passe dans ce pays