Mons (06-20/11) : Visite en Belgique d’une représentante du SADD Togo - Diane Amewounou

7 septembre 2017

Accueil d’une partenaire togolaise dans la région de Mons !

Ne manquez pas la visite de Diane Ayokovi Amewounou, Représentante officielle de notre partenaire togolais, le SADD (Solidarité & Action pour le Développement Durable) qui partira à la rencontre de nos organisations belges et témoignera de sa réalité professionnelle, du 06 au 20 novembre prochain.

En novembre, la Commission régionale du Hainaut Centre accueillera une représentante de notre organisation partenaire, le SADD Togo (Solidarité & Action pour le Développement Durable), notre chère Diane Ayokovi Amewounou.

L’objet de sa visite s’articule autour de rencontres avec nos organisations en Belgique et les permanents du secteur, ainsi que des échanges culturels et des témoignages concrets sur la manière dont les mouvements sociaux togolais contribuent au changement social et au développement du pays.

Qui est le SADD ?

Le SADD est une ONG d’appui aux initiatives de développement à la base et d’organisation des revendications et des plaidoyers des ONGs du Togo.

Elle a été créée en octobre 2001 par certains anciens responsables de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) du Togo test opérationnelle depuis 2003.

Elle regroupe 11 organisations diverses (associations locales, syndicats, mouvements de jeunes et de travailleurs adultes…), ce qui crée un vaste mouvement citoyen pour faire connaître les droits économiques, sociaux et culturels, pour exiger leur respect et inciter les pouvoirs publics à légiférer pour mieux organiser la société.

L’ONG est très active sur les droits sociaux, économiques et culturels. Ils travaillent principalement pour les ouvriers qui doivent travailler dans des situations précaires, comme ceux utilisés dans les zones de libre-échange, les enseignants de l’enseignement privé, les artisans et jeunes apprentis qui sont la plupart du temps exploités.

SADD organise les travailleurs afin qu’ils se battent ensemble pour leurs droits, plusieurs conventions collectives ont d’ailleurs été signées dans divers secteurs. L’ONG a développé des émissions radio sur les droits humains au Togo et a également créé une mutualité. Enfin, elle organise tous les deux ans un un forum d’échanges de la société civile sur diverses thématiques pour en formuler des revendications et des campagnes en direction des autorités concernées.

Vous en saurez plus lors du séjour de Diane parmi nous...