Nos partenaires en Indonésie

Nos partenaires en Indonésie

30 septembre 2008

Solidarité mondiale soutient 4 partenaires en Indonésie grâce au programme de la DGD : la confédération syndicale K-SBSI, la centrale syndicale textile Garteks, la YCW et SBMI.

  • K-SBSI - Confederation indonésienne pour l’Union du commerce prospère
    K-SBSI est une coupole de syndicatsen Indonésie, fondée en 1992. Cette organisation syndicale organise des travailleurs d’une multitude de secteurs. K-SBSI impose des conditions de travail décent pour ses membres, met en place des projets socio-économiques dans des zones défavorisées, et fournit des revenus alternatifs à ses membres. De plus, les membres peuvent recevoir des formations autour de thèmes relatifs au travail.
    Avec ces 550.000 membres payanst, K-SBSI est le plus grand syndicat indépendant d’Indonésie et est un acteur crucial dans le dialogue social. K-SBSI négocie avec les employeurs, le gouvernement et d’autres syndicats pour une meilleure protection sociale pour tous.
    En 2011, les 3 grandes fédérations syndicales du pays se sont réunies et ont exigé un accçs à la sécurité sociale pour tous les Indonésiens. cela a mené à un important élargissement de la loi sur l’assurance maladie des citoyens. Le défi de K-SBSI réside maintenant dans le fait d’indiquer aux travailleurs leurs droits et de faire pression sur le gouvernement et les entreprises pour qu’ils mettent en oeuvre la nouvelle loi, et qu’elle ne reste pas dans les cartons.
    Plus d’infos : www.ksbsi.org
  • Garteks - Fédération Vêtements et Textiles
    Garteks, la fédération de l’habillement et du textile qui appartient à k-SBSI compte environ 50.000 travailleurs et vise à de meilleures conditions de travail pour les travailleurs du textile indonésiens. Zvant, l’industrie du textile était fortement répandue en Indonésie, mais désormais, de nombreuses sociétés sont attirées par l’étranger, vers la Chine ou la Corée par exemple, où les salaires et les conditions de travail sont plus faibles. Du coup, les travailleurs sont désormais souvent sous des contrats temporaires. Dans ce contexte, il est difficile d’intervenir : toute personne qui exige de meilleures conditions de travail, sera virée et remplacée par quelqu’un d’autre.
    Pourtant, les syndicats restent actifs et réfléchissent à des startégies afin de former un contre-pouvoir effectif.
    Garteks est depuis plusieurs années partenaire de la Schone Kleren Campagne.

  • YCW - Jeunes Travailleurs Chrétiens d’Indonésie
    YCW est une organisation pour les jeunes travailleurs qui a été fondée en 1984 et fait partie de la JOC internationale. Active dans 7 régions différentes, ces jeunes travailleurs militants organisent surtout leur action contre le travail flexible et précaire. YCW oriente donc son action aussi vers les jeunes sans emploi et les marchands de rue du secteur informel. YCM compte pour l’instant 250 membres.
    Beaucoup d’attention va à la formation des jeunes et des jeunes travailleurs n’ayant pas étudié. Les principaux militants appuient l’importance de bonnes conditions de travail pour les jeunes. Pour ce faire, la méthode internationale « voir-juger, penser- traiter » a été longuement utilisée. En permanence, des évaluations de la situation sont faites avec l’implication des jeunes eux-mêmes, ce qui les aident à sortir de leurs échecs et à rester dans l’action.
    Pour plus d’infos, rendez-vous ici.
  • SBMI - Serikat Buruh Migran Indonesia
    SBMI est un syndicat qui prend la défense des travailleurs migrants Indonésiens, créé en 2003. Il représente plus de 5000 travailleurs et travaille au niveau local en tant qu’ONG, et n’est pas enregistré comme syndicat. Ses missions sont d’organiser, former, conseiller et protéger les travailleurs migrants et leurs familles.
    Ils négocient avec des agences d’emploi pour les travailleurs migrants et aident les travailleurs rentrant au pays à retrouver un travail. Ils gèrent également des centres de crise pour des travailleurs migrants victimes de violences.
    - Solidarité Mondiale les soutient depuis 2014.

Carte d’identité de l’Indonésie
Documents sur l’Indonésie

Ce qui se passe dans ce pays