Nos résultats financiers de 2017

8 janvier 2019


Nous avons relevé, en 2017, une légère baisse de 5 % de nos activités dans le Nord et le Sud. Celle-ci est imputable à la clôture planifiée de plusieurs programmes en Afrique ainsi qu’à des économies sur les dépenses publiques. Ces dernières nous ont contraints à poser certains choix, notamment la nécessité de réaliser plusieurs mesures d’économie au niveau de notre volet Nord. Par contre, nous avons choisi de poursuivre notre collaboration planifiée avec l’ensemble de nos partenaires dans le Sud. Afin de financer leurs programmes, nous avons décidé de soutenir plusieurs partenaires en puisant dans nos fonds propres. Tous nos partenaires ont ainsi pu réaliser la majeure partie de leurs activités en 2017.

Le total de nos recettes a chuté de 5% en 2017 par rapport à 2016. Quant à nos dépenses, elles ont baissé de 8%. Cela est imputable à la réduction de nos activités due aux économies ainsi qu’à l’approbation tardive de notre nouveau programme pluriannuel 2017-2021. Il n’en demeure pas moins qu’en raison de cela, d’une part, et des récupérations imprévues de nos frais de personnel, d’autre part,nous sommes parvenus à boucler l’exercice 2017 sur un résultat positif de 162.470 euros.

Les recettes en 2017

- ou d’où proviennent nos ressources ...

Fonds publics : 5.774.449 euros

Pour tous nos subsides, l’État fédéral a préalablement approuvé un plan pluriannuel minutieusement élaboré et décrivant clairement toutes nos activités ainsi que les résultats à atteindre. Nous justifions chaque euro que nous recevons, sur base annuelle, à l’État. 2017 a été la première année de notre nouveau plan pluriannuel qui court jusqu’en 2021.

Nos ressources publiques en détails :

  • Subsides publics fédéraux : 5.468.966 euros
  • Subsides octroyés par des autorités régionales (communes, villes, provinces, régions) et subsides à l’emploi : 305.483 euros

Autres recettes : 3.362.680 euros

Outre les fonds publics, notre organisation doit pouvoir garantir un certain pourcentage de fonds propres. Nous mettons par ailleurs plusieurs de nos projets en œuvre avec des fonds propres. Aussi, nous nous efforçons, en sus de ces subsides, de récolter le plus de moyens possibles auprès d’autres sources de revenus. Cela nous permet de demeurer une organisation saine et indépendante. Notre défi annuel : récolter un minimum de 35 % de nos revenus globaux en fonds propres, un objectif que nous avons une nouvelle fois atteint en 2017 avec 37 % de fonds propres.


Nos fonds propres en détail :

  • Recettes provenant de dons et de ventes : 447.278 euros
    Merci pour votre soutien indéfectible. Avec quelque 2.564 particuliers et 521 organisations, vous avez fait des dons pour un montant de 447.278 euros. C’est tellement important de pouvoir compter sur vous !
  • Accords pluriannuels : 2.722.557 euros
    Nous pouvons aussi compter sur des moyens provenant d’accords pluriannuels conclus avec 38 partenaires dans et en dehors du Mouvement Ouvrier Chrétien.

Solidarité Mondiale-WSM a reçu notamment des fonds provenant d’accords conclus avec :

  • La CSC, la MC, Femma, KWB, le MOC, Beweging.net, BRS et la banque VDK pour un total de 1.370.339 euros
  • des fonds et centrales syndicales, d’associations mutualistes et d’entités régionales : 1.144.041 euros
  • 11.11.11, la coupole flamande d’organisations Nord-Sud : 208.177 euros et CNCD-11.11.11, la coupole francophone d’organisations Nord-Sud : 34.236 euros

Merci, grâce à vous, nous pouvons construire nos actions sur le long terme !

Legs : 90.264 euros

Nous témoignons un profond respect envers toutes ces personnes qui envisagent de contribuer financièrement à notre organisation en nous couchant sur leur testament. Ce geste noble de leur part donne la vie.

Vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de legs en duo proposé par Solidarité Mondiale (WSM) ? N’hésitez pas à demander notre brochure gratuite (par email à Dieudonné Wamu Oyatambwe).


Les Dépenses en 2017 - ou comment nous réalisons nos objectifs...

Que faisons-nous de votre argent ?

Investissements dans nos pays partenaires : 6.315.333 euros

Forts de cette somme, soit 71 % de l’ensemble des moyens, nous poursuivons, en compagnie de 82 organisations sociales telles que les syndicats, mutualités, groupes de défense des femmes et de la jeunesse, leur lutte contre la pauvreté et les inégalités dans 20 pays.

Soutien à la vision de Solidarité Mondiale, en Belgique également : 1.647.296 euros

Un travail décent et une protection sociale constituent les clés permettant de mettre un terme à la pauvreté de manière durable. C’est là notre vision à laquelle nous ambitionnons de rallier le plus grand nombre de personnes, tant en Belgique qu’au sein de plusieurs institutions internationales. Pour y parvenir, nous menons des campagnes de sensibilisation et œuvrons au niveau politique. En 2017, nous avons participé à la grande coalition du CNCD-11.11.11 autour de la campagne pour la justice migratoire. 2017 a aussi été la première année de notre campagne #VêtementsClean que nous avons menée conjointement avec la CSC, la CNE, l’ACV-CSC Metea, la CSC Alimentation et Services, la CSC Services publics, le MOC, énéoSport et la plateforme achACT.

Garantie de qualité et transparence de notre fonctionnement : 721.271 euros

La qualité, la transparence et une communication correcte constituent à nos yeux une priorité importante. En 2017, nous avons dépensé 8 % de nos moyens dans la gestion générale de notre organisation, en d’autres termes, le service financier, la politique en matière de ressources humaines, un appui permanent à la qualité et la coordination générale, notamment, qui tous ensemble garantissent la qualité de notre travail.

Garantie des moyens : 290.758 euros

Nous avons dépensé 3 % de nos moyens dans la récolte de fonds qui nous ont permis de mettre en place de nouvelles actions et de garantir un rapportage qualitatif à tous nos donateurs.