Protection sociale pour tous : dossier politique de campagne 2015-2016

5 octobre 2015

Solidarité Mondiale participe avec une vingtaine d’organisations (syndicats, ONG, mutuelles) à une campagne de sensibilisation et d’interpellation politique pour faire de la protection sociale une priorité des politiques publiques, aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés. Avec un dossier politique de 50 pages pour approfondir le sujet et en savoir plus sur les revendications politiques de la campagne.

Imaginons plusieurs scénarios. Vous tombez malade et vous ne pouvez pas
payer votre traitement. Vous perdez votre emploi et vous n’avez aucun revenu de
remplacement. Vous travaillez toute votre vie et vous ne percevez pas de pension
pour vos vieux jours. Cela vous semble relever de scénarios de science-fiction ?
Pourtant, c’est malheureusement la réalité que vivent 75 % de la population
mondiale. Plus de 5 milliards de personnes n’ont en effet accès à aucun système
de protection sociale formel et font de ce fait face à d’énormes problèmes au
moindre aléa de la vie. Ce sont bien entendu les femmes qui, partout dans le
monde, sont les premières victimes de cette situation.

Tous les êtres humains ont pourtant droit, selon les conventions internationales,
à une garantie de revenu s’ils ne peuvent pas (ou plus) travailler et aux soins de
santé. Ces deux éléments constituent les bases de la protection sociale.
Ce n’est
qu’en respectant ces droits que chacun pourra mener une vie décente, partout
dans le monde.

Comme l’ont démontré les expériences des pays développés après la Deuxième
Guerre mondiale, la protection sociale est un puissant facteur de réduction
des inégalités et de la pauvreté
. Les expériences plus récentes de pays en
développement, comme le Brésil ou la Bolivie, confirment cette démonstration.
Mieux encore : la protection sociale n’a pas seulement un impact positif
en matière sociale. En améliorant les conditions de vie et la productivité des
travailleurs, elle est également un puissant facteur d’efficacité économique.
En définitive, la protection sociale est un puissant facteur de développement.

Dans un tel contexte, la tendance en Belgique et en Europe qui consiste à
considérer la protection sociale comme un coût excessif pour la compétitivité
de l’économie paraît contradictoire et anachronique. Au moment où de plus en
plus de pays en développement cherchent à développer des mécanismes de
protection sociale au nom du développement humain, les pays développés ont
tendance à les détricoter.

C’est pourquoi le CNCD-11.11.11 a décidé de lancer, en collaboration avec
les mutualités, les syndicats et les ONG, une campagne de sensibilisation et
d’interpellation politique pour faire de la protection sociale une priorité des
politiques publiques, aussi bien dans les pays en développement que dans les
pays développés. Parce que la protection sociale est le développement.