Solidarité Mondiale rend hommage à ses défenseurs des droits humains !

Solidarité Mondiale rend hommage à ses défenseurs des droits humains !

12 décembre 2018


À l’occasion du 70ème anniversaire de la Déclaration Internationale des Droits Humains, Solidarité Mondiale (WSM) souhaite rendre hommage à ses défenseurs des droits humains qui luttent pour que les trois quarts de la population mondiale qui sont privés de leurs droits sociaux et économiques puissent participer pleinement à la société.

Ces populations exclues sont composées majoritairement de personnes vulnérables, comme les femmes, les jeunes, les travailleurs du secteur informel et les personnes âgées.

Chaque jour, parfois au péril de leur vie, nos 82 partenaires, issus d’Afrique, d’Amérique Latine et Asie luttent pour l’accomplissement des droits du travail et du droit à la protection social.

Ils ne se résignent pas face à cette situation injuste. Ils prennent eux-mêmes leur développement en mains et s’organisent au sein de mouvements sociaux qui rassemblent les populations, les renforcent et leur donnent une voix pour défendre ensemble leurs droits et leur assurer un accès à des services sociaux essentiels.

Nous tenons particulièrement à rendre hommage aujourd’hui à :

  • Dr Kadir, de l’organisation de santé bangladaise Gonoshasthaya Kendra (GK). GK offre des soins de santé à des millions de personnes : bébés, mères et personnes âgées, jusque dans les villages les plus reculés du pays et les camps de réfugiés.

  • Alicia Huanca, du Centro Juvenil para el Desarrollo Humano (CEJUPA). Cette organisation oeuvre à El Alto, en Bolivie, au service de centaines de jeunes de la rue. Ces derniers peuvent suivre en son sein des formations et activités leur donnant les clés pour sortir de la précarité.

  • Samory Oulde Beye est le secrétaire général de la Confédération Libres des Travailleurs de Mauritanie (CLTM), principal syndicat de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Il n’a de cesse de dénoncer au niveau international le travail forcé, pratique historiquement ancrée dans son pays. Son ampleur atteint en effet aujourd’hui des sommets, avec une estimation de près de 250 000 esclaves sur une population de 4 millions d’habitants.

Sur la même thématique

Enfin une protection sociale pour tous au Népal !

Enfin une protection sociale pour tous au Népal !

Au Népal, un projet de loi historique a été approuvé la semaine dernière accordant une protection sociale à tou(te)s les travailleurs et travailleuses du pays. Pendant plus de 18 ans les syndicats (...)