Travail décent pour les travailleurs domestiques : la Belgique ratifie la convention 189

Travail décent pour les travailleurs domestiques : la Belgique ratifie la convention 189

19 juin 2015

Ça y est ! En présence de Pia Stalpaert, sœur Jeanne Devos, Luc Cortebeeck et Kris Peeters, la Convention de l’OIT fixant les droits de base pour le personnel domestique a été ratifiée par notre pays lors de la conférence internationale de l’OIT. Un moment important pour ces travailleuses et travailleurs souvent invisibles !

Le 10 juin, le ministre fédéral de l’emploi, Kris Peeters, a remis le document de ratification de la convention 189 concernant les conditions d’un travail décent pour les travailleurs domestiques au directeur général de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), cela dans le cadre de la 104ème conférence internationale de cette organisation des Nations-Unies à Genève. Cette ratification est une étape très importante pour défendre les conditions de travail des travailleurs domestiques en Belgique.

Ce fut un travail de longue haleine. En 2008, le Conseil d’Administration de l’OIT a décidé d’élaborer une nouvelle réglementation pour le personnel domestique. Il s’agit du groupe le plus invisible de travailleuses dans le monde du travail. Ce sont aussi de ce fait les plus vulnérables des travailleurs, à la merci du bon vouloir de leurs employeurs.

En 2010 et 2011, les représentants des syndicats, des employeurs et des autorités publiques ont négocié pendant 2 ans. Pia Stalpaert, présidente de la CSC-Alimentation et Services, et Jeanne Devos, représentant les travailleuses domestiques indienne du NDWM, étaient chargées de la négociation pour la CSC. Finalement, le 16 juin 2011, la nouvelle Convention 189 et la Recommendation 201 étaient finalement votées lors de la Conférence internationale de l’OIT à Genève.

Ensuite a commencé le travail au niveau national, parce que les Conventions de l’OIT doivent être ratifiées. À ce niveau aussi, la CSC, la CSC Alimentation et Services et Solidarité Mondiale ont joué un rôle primordial. Pendant quasi 4 ans, la coalition a mis la pression sur les différents niveaux politiques belges pour que la convention soit ratifiée. Leur travail a porté ses fruits : début de l’année, tous les parlements avaient donné leur feu vert.

La remise officielle de la ratification de la Belgique a eu lieu lors de la visite du Ministre Kris Peeters à la Conférence internationale du Travail, le mercredi 10 juin. Lors du Congrès de la CSC en avril, Guy Rider, Directeur Général de l’OIT, a mis en avant le travail fantastique de mobilisation des travailleuses à la base réalisé par Jeanne Devos en Inde depuis 30 ans, et son rôle crucial dans la mise sur pied de la Convention 189. Il était donc ravi que Pia Stalpaert, Jeanne Devos et bien sûr Luc Cortebeeck étaient présents lors de la remise officielle de l’instrument de ratification. (Cfr Photo)

Le gouvernement belge dispose maintenant d’un an pour adapter la règlementation nationale. Et il y a du travail à faire. En particulier, le statut des fonctionnaires devrait être améliorée. La situation du personnel domestique international, employé dans les missions diplomatiques, demeure très précaire et doit encore être abordées. En outre, les règles sur l’inspection du travail doivent être ajustées afin qu’il y ait la possibilité de réaliser des contrôles dans des maisons privées, parce que la Convention les reconnaît désormais comme lieux de travail.